DOMAINE le Moulin Pley à moins de deux heures de Paris un lieu atypique pour vos EVENEMENTS sur mesure
MOULIN PLEY ~  l'Art de vous recevoir
Découvrir le Moulin

Découvrir le Moulin

Il était une fois un moulin...

Il était une fois un Moulin,

Parce qu’il est difficile de parler de soit et de son Bébé, Voici un extrait de la brochure ‘’la Muse du Perche’’ créée par notre amie Laurence.Un Texte de Laurence de Calan ( Journaliste Côté Ouest) – MAISON RECOMPOSEE –

Merci à toi.

MAISON RECOMPOSEE

Situé au bord de la Corbionne, le Moulin Pley bâtisse du 18ème, fut en activité jusque dans les années cinquante.

Un couple d’Architectes parisiens lui a redonné vie après avoir dévasé le lieu, installée la Géothermie, prolongé la façade arrière d’une vaste véranda et valorisé sur trois étages plus une mezzanine le mécanisme d’origine de ce patrimoine industriel d’exception.

L’ESPRIT INDUSTRIEL

Le défi de Francis et Véronique fut de donner tout le confort à cette maison haute d’une douzaine de mètres sans négliger son identité de minoterie, jadis l’une des plus importantes de la région. Chaque détail provient d’une pièce de machinerie détournée : ressorts de broyeur cylindre transformés en lampes, boulons du moulin en montants d’étagère ou grilles de brosses à sons en pieds de table basse…

Pour rendre l’endroit habitable, le tandem n’a jamais perdu de vue l’esprit d’origine du bâtiment. Métal et bois dominent. Le garde-corps de l’escalier en chêne est un filet d’acier dont les mailles évoquent le passage de la farine tout comme les lampes en freins de broyeurs et tamis, ou encore les stores finement maillés aux fenêtres.

L’endroit a ceci d’unique qu’il est à la fois témoin industriel – le maître de maison est intarissable sur l’ingéniosité de l’époque ! – et demeure agréable de dix chambres aux noms de céréales : engrain, zizanie, sorgho… On découvre la quinzaine d’opérations qui permettait d’élaborer la farine, les godets à grains numérotés sur leur élévateur à sangles, le tarare pour trier les impuretés du grain, la ‘gare de triage’ aux 26 tamisages différents appelé Plansichter, les œilletons pour en contrôler la bonne marche…

DANS LES CHAMBRES aussi…

DANS LES CHAMBRES aussi…
Les chambres sobres aux tons beiges, parquetées de chêne, rappellent-elles aussi le moulin : Ensachoir retourné en fonte et bois de cormier en guise de lampadaire avec, pour abat-jour, un sac de minoterie, lampes de chevet et appliques faites de goulottes du moulin, tringles carrées. Les poutres d’origine ont été conservées avec leurs fers de renforts et des persiennes intérieures ont été posées pour ne pas dénaturer des volets la façade aux nombreuses fenêtres. « C’est le moulin qui nous donne des idées, s’enthousiasme le couple, comme cette tablette coulissante pour séparer les lits à volonté : l’esprit ingénieux se perpétue ! »
Quant aux salles de bains, elles sont couvertes au mur et au sol d’ardoise ferrugineuse, et d’acier inox autour de la vasque en travertin posée sur support grillagé.

PASSION CUISINE

Véronique, titulaire d’un master de ‘haute gastronomie française’, mitonne à la demande des repas gourmands de produits du terroir dans la cuisine en acier digne d’un grand chef !

 

« Nous voulons partager ce site en développement durable qui perpétue la vie du moulin, montrer comment l’on peut domestiquer l’énergie naturelle, transmettre des sensations poétiques… »

On repart différents du Moulin Pley, emplis du bruissement de la rivière et d’admiration pour le travail de l’homme.

 Fin.

Merci Laurence de Calan

Ecrivez votre page d'histoire

RESERVEZ !